Info, sexe et mensonges : Quand l’humour nous fait la leçon

Marc Labrèche s’est une fois de plus surpassé avec la vidéo publiée vendredi dernier dans le cadre de l’émission Info, sexe et mensonge qui traite des scandales sexuels qui ont fait coulé beaucoup d’encre depuis une semaine.

Info, sexe et mensonges - L'affaire Salvail

Retrouvez tous les épisodes d'Info, sexe et mensonges au http://ici.artv.ca/emissions/info-sexe-mensonges, section Vidéos.

Posted by Info, sexe et mensonges on Friday, October 20, 2017

Salvail et Rozon en vedette

La vidéo de 01:33 traite avec justesse cette saga qui nous a prise d’assaut la semaine dernière. Nous pouvions y voir un Marc Labrèche interprétant premièrement Éric Salvail, contenu dans un bac à recyclage d’un couple. Des phrases telles que: “Ben voyons! Comment ça faut que je me recycle, le monde m’aime!” et “Je peux ben pogner le paquet de qui je veux. C’est un honneur que je leur fais” ne sont pas sans nous rappeler les faits reprochés à Salvail avec un brin d’humour. Le couple finira par le mettre aux vidanges où il fera la rencontre d’un autre Marc Labrèche interprétant cette fois-ci Rozon.

Plusieurs allusions nous amènent à réfléchir au sort réservé à ces vedettes déchues. Avons-nous accepté en tant que société que les personnes en autorité du monde du spectacle ont tous les droits?.Sommes-nous trop cléments envers ces personnes coupables d’actes répréhensibles? Méritent-ils de pouvoir se “recycler” une fois le purgatoire public achevé ou devrions-nous les mettre aux ordures tel que proposé à la fin de la capsule? Poser la question c’est y répondre.

Aussi aimés qu’Éric Salvail et Gilbert Rozon ont pu l’être, je pense que les événements de la dernière semaine devraient mettre un terme à leur vie publique. Les voir revenir sous les feux de la rampe suite à des allégations de cette nature ne feraient qu’entâcher le milieu artistique en lançant comme message que certaines personnes privilégiées du star système bénéficient d’un passe droit en ce qui a trait aux crimes sexuels.

Peu importe l’issu des plaintes portées contre Eric Salvail et Gilbert Rozon, une chose est sûre, le monde artistique vient de connaître un tournant important. Espérons que les agissements dégoûtants rapportés par les présumées victimes ne seront plus jamais tolérés tant au plan artistique et public que dans la vie de tous les jours.

Commentaires